La réticence



Catalogue LRT, Dossier 01, Chemise 01, Page 00046

00046

I.46 

disposé des coussins. Une des fenêtres de la chambre donnait sur le port,et, de l'autre, plus petite et légèrement en hauteur, je pouvais voirla route, une parcelle de route déserte qui bordait un enclos livré auxmauvaises herbes, où, à côté d'un figuier désséché qui ployait sous le poidsde ses branches, un âne solitaire broutait du fenouil entre divers détritus,des vieilles planches, des pneus abandonnés, une barquederetournée quipourrissait sur place.

Les premiers temps que je passai à Sasuelo, j'occupais mes journées àde longues promenades, tantôt le long des petites routessauvagesqui montaient versles hameaux voisins, etparfois, dépassant les dernières habitations du village, jeet tantôt sur la plage sauvage qui s'étendait derrière le village sur plusieurs kilomètrestantôt sur laplagegrandeplage sauvage qui s'éten-dait à côté du village. Le bruit des vagues et du vent se mêlait dans mon esprit, et je poussais la voiture d'enfant de mon fils sur l'immense plagedéserte

Contributions de