La réticence



Catalogue LRT, Dossier 01, Chemise 01, Page 00070

00070

I. 70 

 Souvent, le matin très tôt, tandis que mon fils dormat encore dans

le petit lit de voyage que j'avais monté dans ma chambre d'hôtel à côté

du grand lit à barreaux où je dormais

 Souvent, le matin très tôt,le jour à peine levé, je sortais prendre l'air dans le village  tandis que mon fils dormait encore dans

la chambre d'hôteldont les volets étaient tirés.  (à A  côté du grand lit à barreaux où je dormais, j'avai

installé monté son le  petit lit de voyagede mon fils, qui consistait en un assemblage de tubes

métalliques jaunes et creux qui s'emboîtaient les uns dans les autres

pour composer une structure rigide rectangulaire, sorte de petit centre

Pompidou qui servait de support naturel à une confortable enveloppe de

tissu multicolore dans laquelle j'avais disposé des coussins) .

m M on fils dormaitl à,vêtu d'une dans sa petite grenouillère blanche, sur le dos, les petits bras repliés en bouclier sur

la poitrine).

ou sur ledos ventre, la jambe repliée   en position deprière  petit prieur musulman, la tête enfoncée dans le  un coussin la joue rougie par le contact du coussin  ,  tantôt les poings fermés , tantôtsur le dos,  les petits bras

repliés sur la poitrine.Il était vêtu d'un             , et je sortais de 

la chambre sans faire de bruit.         Je quittais la chambre sans faire de bruit 

Contributions de